Crédit photos Karine Péron le Ouay

 

A propos :
A la croisée de la sculpture et du design, Claire Mazurel crée des objets lumineux qui sont fabriqués à l’aide de matières délicates permettant un rapport à la lumière fragmenté, une translucidité partielle. Ce qui l’intéresse c’est de proposer des luminaires qui sont comme des objets-sculptures, des pièces uniques ou des petites séries et qui s’inspirent d’empreintes naturelles et organiques : le graphisme des éventails de mer, de l’écorce d’un arbre, de la dentelle laissée par le givre, de la mousse sur le granit…
C’est la recherche de nouvelles matières qui lui permet d’explorer des textures et des savoir-faire sans cesse renouvelés : fibre naturelle de chanvre ou de lin, bois-brûlé, ardoise, porcelaine, tarlatane, papier, bronze… Celles-ci se trouvent sublimées par la lumière et les jeux d’ombre ainsi créés permettent de scénographier et de poétiser l’espace.

Bio :
Après des études de littérature à la Sorbonne, Claire Mazurel devient professeur de Lettres en même temps qu’elle suit des cours de volume à Paris et à Montreuil. En 2011, elle change de cap et déménage à Versailles dans un ancien site industriel où elle installe son atelier et crée La Tangente, centre artistique et culturel. Le lieu rassemble un collectif d’artistes et d’artisans qui organise des évènements, des expositions et des performances. C’est dans cette atmosphère de créativité et d’échange que Claire décide en 2017 de se mettre à son compte.

 

Top